Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 11:29

La digestion est le processus au cours duquel notre organisme reçoit des aliments (eau, minéraux, molécules organiques), les modifie afin de les transformer en nutriments assimilables au profit de nos cellules. Une alimentation inadaptée à notre système digestif peut causer des soucis de digestion et donc d’assimilation. Il est important d’être conscient qu’une gêne digestive est toujours liée à un problème d’assimilation des nutriments.

Les soucis de digestion perturbée, peuvent se manifester de différentes manières :

  • Des ballonnements,
  • Douleurs intestinales,
  • Transit trop lent ou trop rapide,
  • Acidité, reflux gastriques,
  • Foie trop sollicité, ou paresseux,
  • Diarrhée ou constipation...

Au delà des désagréments, notre corps ne reçoit plus correctement les nutriments nécessaires (vitamines, minéraux, protéines, anti-oxydants...) et reçoit des métabolites inadaptés, qui peuvent fatiguer le foie, des problèmes d’acidité (puis de peau ou articulaires), fatigue... Notamment la fatigue post-prandiale (coup de pompe après le repas), de plus l’irritation permanente du système digestif peut mener à des intolérances alimentaires.

Les trois grandes erreurs diététiques :
Voici les erreurs les plus courantes, qui seront, selon les personnes plus ou moins problématiques. Les incompatibilités majeures :

  • Fruits (Glucides simples) crus pris au cours du repas. Le fructose, le sucre des fruits, s’il n’est pas digéré rapidement dans le duodénum, va fermenter (dans l’intestin grêle). Pour éviter ce phénomène, prendre le fruits soit une demi heure avant ou 2-3 heures après. Les fruits ne fermentent pas avec biscottes (glucides cuits et recuits, ultra rapides à digérer) et les laitages. Les pommes sont bien tolérées, et il n’y a pas de problème avec les fruits cuits.
  • Amidons (féculents*, céréales*, légumineuses*) plus Aliments au goût acides (fruits, tomates, yaourt, vinaigre). L’acide empêche pendant 20 mn les enzymes de la salive de faire leur travail de pré-digestion des glucides. Les glucides n’ont pas le temps d’être digéré dans les intestins. Un aliment acide acidifie encore plus l’estomac (qui devient trop acide pH 1,5-2 au lieu de 5-7). Pour faire de la sauce tomate non acide, ajouter du bicarbonate de soude dans sauce tomate, ou ajouter une carotte qu’on jette après (dans les recettes italiennes).
  • Ne pas mâcher suffisamment. Prendre le temps de manger dans une ambiance sereine. Indispensable, car la digestion des glucides commence dans la bouche et le cerveau à besoin d’un temps pour analyser les aliments et déclencher la sensation de satiété.

Tableau des associations alimentairesEn vert les combinaisons favorables et en rouges celles qui sont à éviter. Tableau résumant la planche élaborée par Daniel Kieffer dans son livre "Naturopathie la Santé pour toujours". Source ABCnaturopathie.com

Mais aussi :

  • Ne jamais se remplir complètement l’estomac : Il a besoin d’un volume vide pour mélanger et digérer le bol alimentaire correctement. Dans le cas contraire, la digestion est plus longue et plus lourde.
  • Éviter les Aliments sur-indigeste : Pain aux céréales, müesli (surtout avec fruits secs), café-lait (remplacer par un lait végétal, le lait d’avoine imite très bien le lait de vache). Alcool, café, sirops et sodas au repas.
  • Beaucoup d’amidon et beaucoup de protéines animales dans le même repas : Allonge le temps de digestion (2 heures estomac pas trop acide pour les amidons, puis acidification pour les protéines). Toutefois, il est bon de prendre un peu d’amidon avec les protéines pour avoir une meilleure assimilation de ces dernières. La dissociation protéines et amidons est peut être utilisée en cure de désintoxication ou en régime amaigrissant. Au quotidien on fait du 80/20 (protéines animales/amidon ou amidon/protéines animales). Les protéines végétale provoquent moins ce problème.
  • Les laitages : Selon les personnes, risque d’intolérance au lactose, la caséine (protéine du lait) est très difficile à digérer et engorge le foie. Remplacer cette source de calcium par Amandes, légumes verts, brocolis, tofu et produits enrichis en calcium (souvent avec l’algue lithothamne). 500 mg de calcium de source végétale apporte autant de calcium dans le sang que 1000 mg de calcium de lait de vache, car ce dernier est deux fois moins assimilable par les muqueuses intestinales.
  • Favoriser le feu digestif : Éviter le froid ou trop de liquide dans le repas, commencer de préférence par un plat chaud, boire tiède/chaud, garder 1/4 de l’estomac vide. Les réactions digestives se passent à 37° toute variation importante de la température (une glace en dessert par exemple) obligera le corps à puiser de l’énergie pour chauffer ou refroidir le bol alimentaire avant de pouvoir commencer la digestion... Autant de temps et de d’énergie de perdus.

Cuisson et digestion :

Le mode de cuisson importe aussi, la cuisson à basse température et à l’étouffée sera privilégiée tant pour la conservation des nutriments que pour une meilleure digestion ; un aliment frit dans l’huile sera plus difficile à digérer et de plus les vitamines auront en grandes partie étaient détruites par une température excessive.

Toutefois le cru est riche en enzymes qui favorisent la digestion (solution des jus pour certains), mais nécessite plus d’énergie pour chauffer le bol alimentaire. En fonction de votre « feu digestif » cela peut être une bonne solution... ou pas. L’astuce est de chauffer les aliments entre 30 et 40°, ils conserverons ainsi leurs précieuses enzymes.

Le micro onde et les cuissons à l’induction ont la particularité de provoquer une agitation et friction des molécules, lesquelles molécules ne retrouvant dans leur ordonnancement d’origine, ont perdu une grande partie de leur pouvoir nutritif. A éviter si possible.

Les pastèques et melons

Pastèques et melons sont des fruits très particuliers car ils se digèrent extrêmement rapidement (entre 15 et 30 minutes), ils se consomment idéalement tout seuls, loin des repas. Ils sont très nettoyants. Mangez le melon seul, ou seulement avec d’autres melons. Les jus de pastèque, avec peau et pépins, sont très drainants.

Contre les ballonement et faciliter la digestions :

  • En tisane : Anis vert, Anis étoilé (badiane), Camomille romaine, Camomille matricaire, Menthe douce (nanah), Menthe poivrée, Réglisse, Thym, Romarin, Sauge, Carvi noir, Cumin, Fenouil, Aneth, Cardamome verte, Genièvre (baies), Angélique (semences),
  • Les compléments alimentaires :
    • Les gélules à base de Charbon actif et fenouil, menthe poivrée ou gentiane.
    • Cure de probiotiques pendant 1 mois.

Pour le transit lent :

  • Plus de fibres (légumes, céréales complètes et semi-complètes à tous les repas).
  • chlorure de magnésium (nigari : 25 gr dans 1 litre d’eau). Très efficace. Prendre le nombre de verre nécessaire (en général 1 à 3) le soir pour accélérer le transit. Si diarrhée réduire la dose d’en dessous.
  • cure de magné B6 (300 mg/ j à 600, voir plus)
  • Tisanes à base d’anis vert / guimauve (racine) / chiendent ; après le repas du soir.
  • Mais aussi : le psyllium (régulateur du système digestif), les pruneaux...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de surfonwellbeing.over-blog.com
  • Le blog de surfonwellbeing.over-blog.com
  • : Telle l'abeille faire son miel de quelques passions comme le bien-être et la santé au naturel, entre autres sujets, au travers d'articles, de références de livres, de sites, des connaissances issues de mon apprentissage et de mon vécu.
  • Contact

Texte Libre

Recherche