Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

  L’AYURVEDA 

 

"आयुर्वेद" en Sanskrit,

le mot Ayur signifie vie et Veda : science ou connaissance.
Cette science offre une approche holistique et naturelle de la santé.

En traduction directe, l’Ayurvéda est la connaissance de la vie ou de la manière de vivre, c’est-à-dire l’hygiène de vie qui permet de rester en bonne santé.

Définition (Charaka Samhitā, chapitre XXX)

« La science qui apporte la connaissance de ce qu’est la vie (…) et qui décrit ce qu’est une vie heureuse ou malheureuse, bénéfique ou néfaste, longue ou courte ainsi que toutes les substances dont les propriétés et actions augmentent ou diminuent son espérance , est appelée Ayurvéda. »

Qu’est –ce que…

- La vie : laps de temps entre la naissance et la mort qui est vécu dans le bonheur. Une vie sans bonheur n’est pas la vie, c’est la survie !

- Le bonheur : état d’équilibre où l’esprit est clarifié de toutes émotions. Cet état est appelé SVASTHA ou connexion à notre force intérieure.

- La santé : l’absence de maladies, vécue dans le bonheur. Pareillement, l’absence de maladies sans le bonheur n’est pas reconnue comme la santé.

Plus précisément, l’Ayurvéda donne la connaissance de ce qui est :

- bénéfique,
- néfaste,
- agréable & joyeux et
- triste pour le corps et l’esprit.

Ce qui est bénéfique ou néfaste dépend de l’environnement (en particulier climatique), du contexte culturel, du pays et variera d’une personne à l’autre en fonction de son profil et de ses déséquilibres.

 

Historique

L’Ayurvéda est le plus ancien système de santé encore pratiqué de nos jours. On retrouve son influence dans l’ensemble des médecines contemporaines du continent indo-européen et du monde arabe.

Il prend source dans Les Védas. Ces livres sacrés traitent de spiritualité mais également de santé, d’astrologie, de poésie ou des lois que doivent suivre un gouvernement ou une armée. Ils sont au nombre de quatre : Rik Veda, Sama Veda, Yajur Veda et Atharva Veda.

Ils ont été écrits par les Rishis, sages védiques, religieux mais aussi Vaidyas (médecins, physiciens et chirurgiens ayurvédiques). La légende raconte qu’ils obtenaient leur savoir par la méditation, qui leur permettait de rentrer en contact avec une connaissance supérieure, appelée savoir universel. En d’autres termes, la connaissance de l’Ayurvéda serait de source divine.

De 3 000 à 1 500 ans avant J.C., l’Ayurvéda se développera jusqu’à devenir La médecine de référence en Inde. Vers 1 500 avant J.C., suivant l’Arthava Veda, elle se structura en 8 branches et deux écoles apparurent : celle des physiciens guidée par le sage Atreya et celle des chirurgiens guidée par Dhanvantari, aujourd’hui sanctifié comme le dieu de la médecine dans la religion hindouiste.

C’est à cette époque, que des hommes de sciences venant de Chine, du Tibet, de la Grèce, de l’Empire Romain d’Orient et d’Occident, d’Égypte, d’Afghanistan ou de Perse viennent à ces écoles afin d’en importer la connaissance dans leur pays.

Ainsi, les textes ayurvédiques furent traduits en Arabe sous la coupe de physiciens tels que Avicenna et Razi Sempion, qui établirent les bases de la médecine islamique. Celle-ci deviendra elle-même populaire en Europe et aidera à former le système de santé traditionnel européen. Au 16e siècle, Paracelsus, connu comme le père de la médecine moderne, pratiqua et propagea un système de santé qui emprunte pour beaucoup à l’Ayurvéda.

En Inde, l’Ayurvéda restera la médecine de référence jusqu’à la colonisation britannique. Lors de l’occupation, elle sera préservée mais prendra une place d’arrière-plan au profit de l’installation de la médecine occidentale. Les écoles enseignant l’Ayurvéda déclinèrent et perdirent de leur réputation.

Ceci dura jusqu’en 1970, date à laquelle Le Conseil Général Médical Indien, supporté par le Parlement, standardise enseignements et diplômes, et fournit des crédits aux instituts de recherche pour leurs études.

Aujourd’hui, près de 200 collèges forment à la pratique de docteur ayurvédique (B.A.M.S.) et près d’une centaine permettent une spécialisation (M.D.). L’Etat a également mis en place Le Conseil Général pour la Recherche en Ayurvéda ayant pour mission de supporter son développement et d’étendre sa connaissance au niveau international.


 

 

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de surfonwellbeing.over-blog.com
  • Le blog de surfonwellbeing.over-blog.com
  • : Telle l'abeille faire son miel de quelques passions comme le bien-être et la santé au naturel, entre autres sujets, au travers d'articles, de références de livres, de sites, des connaissances issues de mon apprentissage et de mon vécu.
  • Contact

Texte Libre

Recherche