Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 04:11

Les femmes qui mangent beaucoup de pain augmenteraient leur risque de développer un cancer du sein ou du côlon-rectum. Une augmentation importante que l’on ne retrouve pas chez celles qui préfèrent les pâtes, d’après une petite étude qui vient de paraître dans Annals of Oncology.

Les aliments riches en glucides, comme les sucreries et les féculents, sont dits à index glycémique élevé : ils induisent une élévation importante et rapide du taux de glucose dans le sang, ce qui accroît, à terme, le risque de résistance à l'insuline et de diabète. Or, le diabète représente un facteur de risque pour différentes pathologies, comme certains cancers. Même en l'absence de diabète, les aliments à index glycémique élevé pourraient favoriser le cancer.

Des chercheurs des universités de Toronto et de Milan ont étudié 2 569 femmes italiennes avec un cancer du sein confirmé par histologie et 1 953 hommes et femmes italiens avec un cancer colorectal. 2 588 et 4154 personnes, admises dans les mêmes hôpitaux pour d’autres raisons, ont servi de contrôles. L’objectif de cette étude était de savoir s’il existait une association entre la consommation de pain, de pâtes, et le risque de cancer du sein et colorectal.

Le pain et les pâtes sont deux aliments de base que l'on peut trouver dans un régime méditerranéen. Bien que ce soit tous deux des féculents, ils pourraient affecter le risque de cancer différemment. En effet, ils induisent tous deux une réponse glycémique et insulinémiques, mais le pain blanc a un index glycémique généralement double de celui des pâtes.

D’après cette étude, le risque de cancer varie en fonction de l’aliment de base du régime : pain ou pâtes, mais uniquement chez les femmes. Aucune association significative n’a été trouvée chez les hommes. Le risque de cancer du sein chez les plus grosses consommatrices de pain augmentait de 28 % par rapport à celles qui en mangeaient le moins ; le risque augmentait beaucoup pour les femmes de 55 à 64 ans. L’association entre le pain et le cancer du sein se maintenait en tenant compte de la ménopause ou du surpoids. De plus, le risque de cancer du côlon était doublé chez les femmes qui mangeaient le plus de pain, par rapport à celles qui en mangeaient le moins ! Les associations ne restaient significatives que pour le pain chez les femmes ménopausées et en surpoids. Globalement, les femmes qui consommaient beaucoup de pâtes ne présentaient pas de telles augmentations du risque de cancer, comparées à celles qui mangeaient beaucoup de pain.

Pour les chercheurs, le pain favorise de hauts niveaux d’œstrogènes, les hormones féminines connues pour accroître le risque de cancer du sein.

il s'agit cependant d'une étude cas-contrôles ne permettant pas seule de conclure à une relation de cause à effet.

Source

Augustin LS, Malerba S, Lugo A, Franceschi S, Talamini R, Serraino D, Jenkins DJ, La Vecchia C. Associations of bread and pasta with the risk of cancer of the breast and colorectum. Ann Oncol. 2013 Oct 22.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de surfonwellbeing.over-blog.com
  • Le blog de surfonwellbeing.over-blog.com
  • : Telle l'abeille faire son miel de quelques passions comme le bien-être et la santé au naturel, entre autres sujets, au travers d'articles, de références de livres, de sites, des connaissances issues de mon apprentissage et de mon vécu.
  • Contact

Texte Libre

Recherche